Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de Vincent, coureur ASPTT Paris Jogging
  • Blog de Vincent, coureur ASPTT Paris Jogging
  • : Point de vue d'un passionné de course à pied au travers de ces diverses sorties solo ainsi qu'au sein de son club.
  • Contact

Soutenez la fondation motrice

 

Collecte de vincent lauvergne

 

 

Pour voir le widget, vous devez installer le plugin Flash :

Télécharger le plugin Flash

Vous pouvez aussi accéder directement à la page de collecte

Le Sprotif.com

Signer contre le Barrage en Amazonie

22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 17:35
Grand Trail Stevenson, du 15 au 17 juillet

Dans le cadre de ma préparation pour le Grand Raid des Pyrénées fin août, 163 km - 9600m D+.

Je me suis donc inscrit sur le Grand Trail Stevenson, 200 km - 7000m D+ en 3 jours avec des amis.

Le parcours est des plus simples puisque hors mis le premier jour ou nous ferons une boucle de 56 km autour de Le Monastier-sur-Gazeille, le reste du parcours se fera le long du GR70, plus connu sous le nom du Chemin de Stevenson (vous savez, l'auteur de l'île au trésor ainsi que voyage avec un âne).

Grand Trail Stevenson, du 15 au 17 juillet

On part avec prudence, c'est mon week end choc, je ne cherche pas à me mettre dans le dur. On profite de ces paysages pour prendre son temps et faire des photos. L'objectif est dans un mois.

La première étape n'est ni trop technique ni trop vallonnée, donc idéal pour la mise en jambe, avec comme point culminant aujourd'hui, le château d'Arlempdes.

Grand Trail Stevenson, du 15 au 17 juillet

Au final de cette étape, je suis 23ème sur 28 en 7h37', c'est vrai que j'ai pris mon temps après le 40ème km, que j'ai atteint après 5h d'effort, c'était le moment pour moi de partager une bonne bière bien fraîche.

Grand Trail Stevenson, du 15 au 17 juillet

Après une nuit des plus courte, lever à 3h du matin pour prendre le petit déjeuner à 4h et le car à 4h20 pour nous emmener au départ à Luc.

Au programme d'aujourd'hui, 83 km et 3800m D+ en passant par les monts Lozères, avec comme point culminant, le mont Finiel.

La chaleur jouera son rôle, c'est certains, et malgré la fatigue de la veille, les jambes commencent à se réveiller après une dizaine de km, après 21 km, je me retrouve 18ème, je suis sur de bonnes bases, les sensations sont bonnes.

Grand Trail Stevenson, du 15 au 17 juillet

Je continues mon petit bonhomme de chemin, en passant la mi-course en 5h comme la veille, mais c'était sans compter la descente du mont Finiel. Un ébouli d'environ 1 km, j'ignore si c'est la fatigue, la chaleur ou le manque de lucidité...mais mon pied gauche parti d'un côté et mon genou de l'autre.

J'ai déjà connu ce genre de difficulté et me dit que la fin de cette étape sera des plus longues.

Cerise sur le gâteau, le point de ravitaillement se trouve 5 km plus loins que prévu, les jambes tiennent le choc, j'ai encore de quoi m'alimenter et m'hydrater, mais mon genou me fait de plus en plus mal.

Je n'arrive plus à courir, ni même à marcher vite, le temps s'égrenne inexorablement, il ne me reste plus que 20 km lorsque je mets pied à terre et prend la décision avec déception d'arrêter.

Grand Trail Stevenson, du 15 au 17 juillet

Après avoir abandonner au 60ème km, je nourris encore l'espoir de repartir le lendemain, même si je ne serais pas classer, peu importe.

Reste 56 km entre Florac et Saint-Jean du Gard, des sentiers qui ne seront pas trop technique mais qui m'offriront de nouveaux paysages.

Mais mal grès une bonne nuit, mon genou est bien trop faible en ce dimanche matin pour poursuivre ce périple.

Je rejoins l'arrivée avec l'organisation pour assister à l'arrivée de mes 2 amis qui ont des mieux gérés ces 3 jours.

Nous rentrons en direction de Macon, ou je dois attendre pendant 1h mon 2ème co-voit qui fût bloqué dans les bouchons à hauteur de Valence.

Lundi après midi, verdict de l'écho, j'ai une déchirure d'un des tendons rotliens sur 3 mm.

Avec le recul, la sagesse me fait dire que j'ai eu raison de m'arrêter même si la déception est grande. Et j'ai de gros doute quand à ma participation à mon prochain Ultra. J'ignore si le repos suffira et prendre le départ d'une telle épreuve diminué n'est pas des plus intéligent.

Bonnes vacances, et profitez à fond de ce que la nature nous offre pour assouvir notre passion.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent - dans Course
commenter cet article

commentaires