Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de Vincent, coureur ASPTT Paris Jogging
  • Blog de Vincent, coureur ASPTT Paris Jogging
  • : Point de vue d'un passionné de course à pied au travers de ces diverses sorties solo ainsi qu'au sein de son club.
  • Contact

Soutenez la fondation motrice

 

Collecte de vincent lauvergne

 

 

Pour voir le widget, vous devez installer le plugin Flash :

Télécharger le plugin Flash

Vous pouvez aussi accéder directement à la page de collecte

Le Sprotif.com

Signer contre le Barrage en Amazonie

16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 11:53
Randonnée entre Ste Marie sur Ouche et Seurre

Et bien, on est reparti pour 3 jours de randonnée, profitant du 15 août pour finir la reconnaissance de mon Tour de Côte d'Or que j'effectuerais début octobre du 2 au 9 octobre, soit environ 700 km pour 10 000m D+, espérant pouvoir recourir d'ici là.

Pour ne pas commettre l'erreur de la semaine dernière, et anticiper sur la fatigue de la semaine de taf.

Je ne fis que 15 km le samedi soir, et déjà quelques erreurs, mon radar personnel n'est pas très au top en ce moment.

Randonnée entre Ste Marie sur Ouche et Seurre

Vers 21h30, je trouve un lavoir afin d'y passer la nuit au calme.

5h15, je me réveille frais, le paquetage replié, c'est reparti pour une longue journée d'environ 60 km.

La première partie s'annonce pas mal, j'avance d'un bon pas, petit détour pour voir une curiosité, on est touriste ou on ne l'est pas.

Randonnée entre Ste Marie sur Ouche et Seurre

Et oui, vous ne vous trompez pas, il s'agît bien d'un dolmen, et nous sommes bien en Côte d'Or.

Je repars et quelques km plus loin commence une partie galère, je vire à droite au lieu de la gauche. Et très vite, le sentier se retrouve être une jungle mêlant orties et ronces d'1,20 m.

ignorant mon erreur, j'avance dans ce méandre de verdure ostile, le rythme est alors casi nul...je retombe finalement sur une route et constate hélas mon écart, je suis comme un con retourné sur mes pas, outre les 3 km de plus qu'il me faut compter, c'est surtout un peu plus d'1 heure de perdue, et les jambes ravagées.

Je repars, mais le soleil est déjà bien levé maintenant, il cogne de plus en plus, et pas un poil d'ombre, heureusement, j'ai de quoi bien m'hydrater, de nombreuses sources se trouvent sur le parcours, c'est ce qui m'a décidé à passer par là, et c'est aussi le plus court.

Randonnée entre Ste Marie sur Ouche et Seurre

Arrivé à Bouilland, après une longue descente d'environ 3 km qui me permet de remettre un peu de rythme, chramant village dans une vallée encaissée. Enfin, une partie boissée afin d'être à l'abri de la morsure du soleil avant de redescendre sur les hautes côte de Beaune et Beaune.

Je grimpe en face en direction de l'Abbaye Ste Marguerite, puis après une petite prière, je repars de plus belle via le GR7 jusqu'à Clavoillon, je quitte alors le GR7 pour descendre dans le vallon puis remonte en direction de la vierge de Poutot sur les hauteurs de Savigny les Beaune.

Randonnée entre Ste Marie sur Ouche et Seurre

Une bonne occasion pour refaire le plein une nouvelle fois de ma poche à eau à sa source.

Puis c'est parti pour de nouvelles surprises, après un léger faux plat dans la combe aux chevaux, je vire à gauche dans le bois des corbeaux ou je me retrouve face à des petites côtes à plus de 20% alors que je n'ai pas cela sur ma carte.

Je suis pourtant arrivé à l'endroit voulu pour traverser l'autoroute. Reste plus qu'à descendre sur Beaune, rejoindre la gare afin de prendre un café et repartir pour les 30 km qui me sépare de mon objectif.

Randonnée entre Ste Marie sur Ouche et Seurre

Le temps que mon café refroidisse un peu, je m'évanouie victime d'un malaise suite à un début d'insolation.

Lorsque je reprend mes esprits, le guichetier est penché au dessus de moi et me seccoue.

Je me sens bien, mal grès la tête encore nauséeuse, et le visage livide.

Je prend donc avec un peu de déception, la sage décision de m'arrêter là aurjourd'hui.

Bilan : 61 km - 1350 m D+ en un peu plus de 14h d'effort, 10 litres d'eau bue, un café, 2 éclairs au café, 1 pain au céréales, des bananes séchées.

Le reste du parcours se passe sur des routes secondaires, je ne risquerais pas de me perdre.

Maintenant place à la récupération avant l'Ultra Tour du Lac Léman le 17 septembre.

Forfait pour le Grand Raid des Pyrénées dans 2 semaines, mon genou ne tient toujours pas. Ce sera pour une prochaine fois.

Passer une bonne semaine les amis

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent - dans Course
commenter cet article

commentaires