Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog de Vincent, coureur ASPTT Paris Jogging
  • Blog de Vincent, coureur ASPTT Paris Jogging
  • : Point de vue d'un passionné de course à pied au travers de ces diverses sorties solo ainsi qu'au sein de son club.
  • Contact

Soutenez la fondation motrice

 

Collecte de vincent lauvergne

 

 

Pour voir le widget, vous devez installer le plugin Flash :

Télécharger le plugin Flash

Vous pouvez aussi accéder directement à la page de collecte

Le Sprotif.com

Signer contre le Barrage en Amazonie

3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 19:38
Marathon de Lausanne : 15 jours pour tenir un Marathon, j'ai testé pour vous

Depuis le 15 juillet, je n'avais pu hélas recourir, certes j'ai fait de belles randonnées à pied ou en vélo, mais du mois de septembre à mi octobre, j'ai dû me contenter de rester stoïque suite à des lombaires bloqués, suivi d'une laryngite.

Même avec l'expérience de plus 30 ans de course à pied, 15 jours pour tenir un Marathon, j'ai testé pour vous...

Après avoir renoncé pendant 4 ans de me rendre au Marathon de Lausanne suite à des problèmes de santé, cette année, j'ai dit, hors de question, j'y vais quelque soit mon état de forme...

De retour du Marathon de Lausanne, ou j'ai pris du plaisir dans la souffrance, fait la rencontre quelques heures plus tôt du futur vainqueur et bien d'autres rencontres encore.

Un parcours vallonné que j'ai apprécié et qui devait me convenir, même la reprise par un Marathon quand cela fait 15 séances que l'on peut courir à peu près normalement, et que l'on fait davantage des séances pour préparer un Semi qu'un Marathon. Vous en viendrez vite à comprendre que cela va coincer quelques parts à un moment donné.

Voyant la forme du moment, même si elle revient un peu, je savais que je mettrais dès le départ plus de 4h.

 

Marathon de Lausanne : 15 jours pour tenir un Marathon, j'ai testé pour vous

Après une nuit un peu chaotique, les lombaires sont un peu douloureuses, mais bon, 7h30, je pars retirer mon dossard, cela me détend un peu, aucune pression pour l'instant puisque je me fixe une barrière à 5h, soit 8 km/h, l'allure que j'ai tenu en marchant sur les 6h de marche du Lac Kir.

Après un petit déjeuner des plus lights, les boulangeries n'ouvrent pas de bonheur le dimanche matin, résigner à se prendre un café et un McMuffin en face de la gare (Sorte de pain, avec une rondelle de blanc d'oeuf reconstitué et une fine tranche de lard grillé).

Je rejoins le départ et retrouve Christophe Robert, sa fille qui vise moins de 4h et son lièvre de choc.

Je croise aussi quelques coureurs du Lac et de Dijon Triathlon.

Le départ est donné à 10h10 tapante, ponctualité suisse oblige. J'ai pas l'impression d'être rapide même si je suis à 11 km/h, c'est l'allure que j'ai travaillé durant ces 15 jours. Les suisses ne semblent guère habitués aux coureurs costumés, je reçois des encouragements de partout (même si tantôt on me prend pour un concombre, une courgette et même une grenouille, ...pffff)

Je maintiens mon allure alors que j'aurais sans doute mieux fait de ralentir, erreur de jeunesse ou manque de repère en compétition depuis le 15 juillet. Pourtant, nulle excuse, je suis toujours devant le ballon des 4 heures et sait pertinemment que j'oscille en 10,7 et 11 km/h, mais j'arrive encore à maintenir une conversation avec les autres coureurs. Donc tout va bien mentalement.

Marathon de Lausanne : 15 jours pour tenir un Marathon, j'ai testé pour vous

Demi-tour, et là, je vais vite finir par déchanté, je ressens de plus en plus une vive douleur au niveau des lombaires, mais le mental tient donc je continue d'avancer alternant marche et course à pied depuis le 23ème km jusqu'au 28ème km ou je ne pourrais cette fois plus courir du tout. S'en suivit un coups de fringale (j'ignore si le changement d'heure y est pour quelques choses?)

Les jambes tiennent mais chaque choc devient alors insupportable pour mon dos, obligé de marcher jusqu'au 39ème km ou l'orgueil reprend le dessus.

J'ai eu à mainte reprise l'envie d'abdiquer sur ce retour plus que douloureux, mais les bénévoles toujours là pour nous encourager nous aident à continuer à avancer, et la pensée de ce qu'ont traversé les amis sur les 6 jours de France, me force toujours à mettre un pied devant l'autre.

Marathon de Lausanne : 15 jours pour tenir un Marathon, j'ai testé pour vous

Je finis finalement mon premier Marathon de Lausanne, mon 4ème Marathon suisse (2 fois Zurïch, 1 fois Luzern et Lausanne) et mon 42ème Marathon.

Merci à tous pour vos pensées et encouragements que je n'ai reçu que ce matin.

C'est certains, faut encore poursuivre l'entraînement en vu de 2017, mais l'endurance va revenir, c'est juste une question de Temps.

4h34' pour une reprise, c'est pas top et peut mieux faire. Ce matin, le dos chatouille encore un peu, mais aucune courbature, quelques picotements au mollet gauche, mais cela passera.

Vivez vos passions à fond et faite vous plaisir.

Un peu déçu mais heureux quand même, et c'est le principal.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent - dans Course
commenter cet article

commentaires